Toilettes sèches à séparation, l’alternative DIY à moins de 100€

Camping-car, fourgon et van, vos toilettes sèches pas cher fait maison

Les toilettes sèches à séparation : l’alternative aux toilettes chimiques

Vous recherchez une solution de toilettes pour votre fourgon, van, ou encore pour votre Tiny House ?

Vous avez un camping-car avec des toilettes chimiques et vous souhaitez les remplacer par des toilettes sèches ?

Vous êtes au bon endroit.

Nous avons un camping-car FIAT DUCATO et avons souhaité changer notre système actuel par des toilettes sèches à séparateur d’urine. Nous allons vous présenter notre nouveau système qui, nous espérons, vous apportera beaucoup, le tout avec un budget de 100€.

Pourquoi des toilettes sèches dans un camping-car ?

Si vous êtes propriétaire d’un camping-car, vous aurez sans doute remarqué que vider la cassette WC dans certains pays relève du défi. En effet, certains pays sont mal équipés, il est alors vite complexe de vider sa cassette WC, rendant le voyage un calvaire.

Si vous utilisez des toilettes chimiques, vous devez utiliser un produit permettant de dissoudre la matière et réduire les odeurs. Ce n’est pas très écologique, c’est contraignant, et l’utilisation du produit chimique nécessite obligatoirement une vidange dans une aire de camping-car.

Pourquoi des toilettes sèches avec séparateur d’urine ?

L’utilisation de toilette sèches ordinaires dans un fourgon est vite contraignant. Ces toilettes ne sont pas équipés de séparateur d’urine, tout va dans le même contenant. Vous devez donc ajouter des sciures de bois ou des lingettes absorbantes afin de limiter les odeurs et d’absorber les urines. Les risques d’accidents sont importants et la cassette chimique devient souvent plus pratique.

L’utilisation d’un séparateur d’urine permet comme son nom l’indique, de séparer les urines, majoritairement responsable des mauvaises odeurs. La manutention des deux matières séparément est plus facile que de gérer l’ensemble dans des toilettes sèches ordinaires.

Nous trouvions les toilettes sèches ordinaires contraignantes et plus adaptées à une maison ou Tiny House que dans un camping-car. On trouvait beaucoup plus de de contraintes à ces toilettes par rapport à des toilettes chimiques. Nous avons franchi le pas depuis que nous avons connu les toilettes à séparation.

Pourquoi du « fait maison » ?

Si vous êtes curieux, vous avez sans doute remarqué que des toilettes sèches avec séparateur d’urine « prêtes à poser » sont excessivement onéreuses. Il existe plusieurs modèles sur internet, et il faut débourser en fonction de la marque, quasiment 1000€ pour un modèle similaire au nôtre. Alors oui si vous avez le budget et si vous n’êtes pas bricoleur, vous pouvez vous procurer des toilettes sèches à séparation sur différents sites internets.

Nous avons réalisé nos toilettes sèches pour moins de 100€. Cependant la fabrication nécessite du temps, un minimum de matériel et quelques notions de bricolages, mais rien de sorcier.

Le fonctionnement

Le fonctionnement est simple, les toilettes permettent la séparation des urines : une sorte d’entonnoir guide les urines vers un réceptacle spécifique (non fourni) et le reste vers un autre endroit spécifique. A vous de trouver les contenants adaptés à votre aménagement : certains utilisent des jerricans, d’autres des bidons, à vous de voir.

Les toilettes sont vendues avec un tuyau souple permettant de guider les urines dans un bidon excentré des toilettes. C’est une solution pratique et alternative si vous ne pouvez pas faire concorder le contenant avec l’arrivée des urines.

En plus du tuyau en plastique souple, le kit est composé des toilettes en plastique « tout en un », une cuvette en polystyrène ainsi qu’un couvercle. Nous avons utilisé uniquement la partie des toilettes, le tuyau, la cuvette ne nous servirons pas, nous les fabriquerons en bois.

Le matériel

Pour fabriquer vos toilettes sèches (similaires aux nôtre), vous avez besoin de :

  • 5m de bois (2,5m X 45cm x 15mm) : 12€ la planche.

    En ces temps de pénuries, nous n’avons pas acheté du contreplaqué qui est hors de prix. Il est plus facile de fabriquer ces toilettes avec du contreplaqué, les planches sont biens droites. Les dimensions utiles sont à titre indicatif, vous aurez peut-être besoin de plus ou de moins de bois en fonction de votre aménagement.
  • Un séparateur d’urine Separett : 70€
  • Du vernis spécial intempérie : 15€
  • De la visserie
  • Une visseuse
  • Un rouleau de peinture ou un pinceau
  • Deux bidons identiques (lave glace, liquide de refroidissement…).

    Nous avons utilisé deux bidons lave-glace premier prix de chez Norauto.
  • De la peinture si vous souhaitez peindre vos toilettes

La fabrication

Si vous avez un camping-car, il vous faudra tout d’abord enlever les toilettes chimiques déjà installées. Inutile de tout démonter comme nous avons pu le faire. Il suffit juste de dévisser 4 vis et l’ensemble sera libéré.

Les toilettes sont composées d’un seul bloc, une fois la visserie enlevée, les toilettes seront libres. N’oubliez pas de débrancher l’arrivée d’eau et d’électricité avant.

Une fois les toilettes chimique enlevés, vous aurez accès au plancher du camping-car. Il ne vous reste qu’à mesurer un rectangle dans la forme du bac à douche. Dimensionnez votre caisse en fonction des dimensions des toilettes Separett.

Initialement, nous pensions réaliser une caisse simple et y poser la cuvette, mais les toilettes Separett sont trop grandes pour entrer dans le caisson que nous avions dessinés.

Il nous fallait donc une caisse plus large mais le bac à douche ne nous permettait pas de la poser au sol. Nous avons donc réduit en hauteur notre premier essai et laissé 1cm environ en plus de la hauteur du bac à douche. Nous n’avions pas envie que le bac subisse des contraintes inutiles.

La caisse a une dimension d’environ 10 cm de plus tout autour de notre base. Concernant la hauteur, nous avons mesuré la hauteur de l’assise des toilettes chimiques actuels pour me calquer sur les mêmes dimensions. J’ai donc monté une caisse de la hauteur total moins l’épaisseur de la cuvette en bois que nous installerons plus tard. Avec le kit est livré une cuvette en polystyrène, mais plutôt adaptée à une maison, en effet, elle est juste posée sur les toilettes, elle en tiendrait pas durant le transport.

L’arrière est évidé permettant de gagner du poids et l’accès au deuxième bidon de l’extérieur camping-car.

Concernant la pose de la cuvette Separett, nous avons essayé de respecter au mieux l’angle du toilette actuel lorsque nous l’utilisons. Nous devons avoir assez d’espaces pour les jambes sans nous gêner lorsque nous sommes dans la douche. Si votre camping-car ou fourgon permet l’utilisation du toilette sans rotation, vous en serez avantagé. La conception sera plus simple.

Ce moment est le plus complexe, nous voulions que la cuvette tombe directement dans le bidon tout en respectant les consignes précédentes : assise confortable sans empiéter dans la partie douche.

Une fois les assemblages réalisés et les découpes faites, nous avons appliqué deux couches de vernis extérieur spécial intempérie. Les toilettes seront dans un atmosphère humide et le rideau de douche sera souvent en contact. Il devra être correctement protéger de l’humidité sous peine de le voir se dégrader rapidement.

Deuxième point : en cas de problème technique lors de l’utilisation des toilettes ou lors du transport, le bois n’absorbera pas les urines et sera plus facilement nettoyables.

Lorsque la première couche sera sec, égrainez légèrement avec un papier abrasif (ponçage doux) avant d’appliquer la deuxième couche.

Vous devrez maintenir le tout au sol avec des équerres métalliques. Vous devrez également maintenir les bidons à l’intérieur du caisson.

Une fois la partie « pipi » réalisée, nous allons nous attaquer à la partie solide. Nous avons changé nos plans par rapport à notre première version. Nous avons posé une planche fine avec des charnières dans le même sens que le couvercle. Sur cette planche sera fixé un récipient aux dimensions des toilettes.

Nous avons découpé légèrement le récipient que nous avions chez nous, afin de laisser passer la partie entonnoir des toilettes. Nous avons verni cette planche afin de la protéger en cas de problèmes lors de l’utilisation.

Les toilettes sont prêtes à l’utilisation. Les deux bidons sont maintenues et peuvent accueillir l’urine.

A l’usage

L’usage de ces toilettes se veut très facile, les urines tombent directement dans le bidon, le rinçage s’effectue avec la douchette de la douche. Le bouchon du premier bidon est découpé sur mesure, une fois le bidon plein, il faut changer les deux bouchons et placer ce bidon à l’arrière des toilettes si vous n’êtes pas en mesure de le vider sur l’instant. Attention cependant à ne pas remplir le premier bidon au maximum de ses capacités afin d’éviter tout accident durant le transport. Nous le vidons une fois arrivé à moitié du bidon.

Concernant la partie solide, nous utilisons un petit sac biodégradable à usage unique. Il existe des sacs prévus à cet usage. Une fois terminé, vous fermez fermement le sac.

Attention cependant à ne pas vider vos toilettes n’importes où. Respectez les riverains et la nature. De nombreux spots sont souvent des toilettes à ciel ouvert. Bien que ces excréments sans produits chimiques sont naturels, il est fortement désagréable de croiser de genre de déchets lors d’une randonnée.
Renseignez-vous par rapport au pays dans lequel vous vous trouvez. Nous ne cautionnons aucun agissement non réglementaire.

Améliorations

Nous avons apporté quelques modifications des toilettes pour les rendre plus simple à l’utilisation. Nous avons premièrement ajouté une boite à pâtes que nous avons fixé avec du velcro. Cette boite au couvercle étanche nous permet d’avoir une zone de stockage tampon lorsque nous ne pouvons pas nous débarrasser rapidement de nos déchets. Cette boite permet un stockage sans odeurs grâce au joint de son couvercle.

Nous avons également acheté des plats en aluminium pour mettre sous le bidon afin d’éviter une potentielle fuite lors du trajet. Sous notre bidon se trouve le plancher du camping-car, il est important de ne pas laisser couler de l’urine sur le bois.

Le plat en aluminium n’est pas parfaitement aux dimensions mais facilement malléable, vous pouvez le déformez afin qu’il se positionne au mieux à vos toilettes. Sinon, vous pouvez intégrer dès la conception de vos toilettes, un réceptacle similaire au notre permettant la récupération des urines en cas de fuite. Attention à ne pas trouer le plat en aluminium lorsque vous le déformez, c’est assez fin et fragile. Nous en avons mis 2 « au cas où ».

Le bidon d’urine se trouve juste en dessous, sans bonde en accès direct. Afin de limiter les remontées d’odeurs, notamment dans les pays chauds, nous avons trouvé une balle de ping-pong aux dimensions de nos toilettes. Cette balle reste constamment dans les toilettes, lorsque le liquide se trouve dans les toilettes, celle-ci flotte, laissant passer le liquide. Une fois le liquide passé, la balle se repositionne dans le fond et bloque les odeurs. C’est une sorte de valve anti-retour « maison ». Cette balle et l’ajout d’un couvercle en bois rend nos toilettes imperméable aux odeurs.

Ces toilettes sont dimensionnés par rapport à notre camping-car, cet article est à but informatif. Tous les aménagements sont différents, vos toilettes seront surement différents. N’hésitez pas à nous partager vos réalisations via les réseaux sociaux si notre article vous a inspiré.

Retour après plusieurs mois d’utilisation

Voici un petit retour après quelques mois d’utilisation :

  • L’utilisation des toilettes est très facile et très pratique, surtout dans des pays comme la Grèce où nous l’avons inauguré (aire de camping-car très rares et camping fermés en basse saison).
  • Vider le bidon lorsque vous arrivez à la moitié afin d’éviter de potentiels accidents sur routes accidentées.
  • Aucune mauvaise odeur à déplorer lors d’une utilisation à 20°C, vous diminuez drastiquement les odeurs grâce au couvercle.
  • La barquette en aluminium est primordiale, elle nous a sauvé de deux petits accidents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :